Sélectionner une page

Crédits photos :  Eric Auv, Camille Cier, Mickaël Adamadorassy, Matthieu Dufour 

http://orouni.net/

Orouni

Lauréat du prix Inrocks Lab, Orouni établit des correspondances entre musique, cinéma, littérature, architecture et photo. Son dernier album Grand Tour, dans la lignée du travail d’un Paul Simon, mêle ainsi une base pop anglo-saxonne mélodique avec des instruments rapportés d’un tour du monde. À l’initiative des Disques Pavillon, jeune maison de production indépendante, l’artiste franco-britannique Emma Broughton a posé sa voix sur quatre titres de Grand Tour, donnant naissance à l’EP Somewhere In Dreamland. Le talent et l’expérience de cette chanteuse (Bon Iver, Vincent Delerm, O, Thousand) apportent à ces 4 morceaux une nouvelle couleur et un second souffle, notamment grâce aux harmonies vocales qu’elle déploie avec une facilité déconcertante. Cette réinterprétation donne ainsi à considérer sous un angle inédit les compositions d’une formation qui a fait maintes fois la part belle aux timbres féminins (Mina Tindle, The Rodeo, Sofia Bolt, Clémentine March…).

Au cours des dernières années, Emma Broughton a déjà joué dans deux clips d’Orouni et repris la chanson “Firearms” devant la caméra du Cargo. Cet EP s’inscrit donc dans un projet artistique cohérent, d’autant que la jeune femme fait aujourd’hui partie du groupe, à la flûte traversière en plus du chant. C’est ainsi que, début 2017, Magic a publié en exclusivité un nouveau titre d’Orouni interprété en live par Emma. Par ailleurs, la musicienne a également étrenné ses propres morceaux au Café de la Danse et à La Loge à Paris. Enfin, la formation pop parisienne a été lauréate du tremplin Linkaband qui lui a ouvert les portes des mythiques Studios Davout, où une chanson a pu être enregistrée juste avant leur fermeture.

Orouni prépare actuellement au studio Tropicalia un nouvel album dont la sortie est prévue en 2018. Le groupe en a dévoilé un premier extrait, joué en direct sur les ondes de France Culture, ainsi qu’un deuxième dans une session filmée révélée en avant-première par Technikart. La voix profonde d’Emma Broughton occupera sur ce disque une place importante, puisqu’elle interprétera (en plus de nombreux chœurs) la lead sur plusieurs chansons, dans la continuité de cet EP.

Le titre Somewhere In Dreamland est tiré de l’ouvrage New York Délire, écrit par l’architecte Rem Koolhaas, qui a inspiré le morceau “Speedball”. Ces 4 nouvelles versions sont autant de recréations qu’Orouni avait toujours rêvé d’entendre, et qui sont aujourd’hui devenues réalité grâce aux Disques Pavillon.